Contexte

« Les Alpes, symbole de la diversité en Europe », tel était le mot d’ordre choisi par la Présidence allemande de la Convention alpine en 2015-2016. Avec une thématique majeure, véritable fil rouge : « l’économie verte dans l’espace alpin » et en ligne de mire, le tourisme – l’un des plus importants secteurs économiques de la région alpine. Deux années durant, la Présidence allemande a mis en œuvre toute une série de projets de lutte contre les changements climatiques synonymes de réussites, dont le projet « Lutte contre les changements climatiques et efficacité énergétique dans l’hôtellerie et la restauration de l’espace alpin ».  Les résultats ont débouché sur la création de la plate-forme en ligne (www.alpine-energy.eu), destinée à favoriser les échanges au profit du secteur du tourisme de l’espace alpin.

La Présidence autrichienne a décidé de poursuivre l’initiative de lutte contre les changements climatiques dans l’hôtellerie et la restauration de l’espace alpin. Gérer avec succès un établissement hôtelier ou un restaurant demande en effet énormément d’engagement et d’investissement personnel. Tout engagement affirmé en faveur du climat et de sa préservation requiert à la fois une grande ouverture d’esprit et une forte motivation, tant de la part de la direction que de l’ensemble du personnel.

Conviant pour la première fois les établissements du secteur de l’hébergement et de la restauration de l’espace alpin, le concours ClimaHost  permettra de récompenser les entreprises ayant pris des mesures exemplaires en matière de préservation du climat, contribuant ainsi à une offre touristique plus durable dans la région alpine.


En savoir plus sur le changement climatique dans les Alpes :